nOS FORMATIONS

Formation Lecture et analyse de plans en régulation

évaluation en contrôle continu

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, lunettes)

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, bleu de travail adapté au soudage)

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, casque)

Tarifs

En centre de formation | Tarif INTER ENTREPRISE: 1000 €HT par personne pour la durée totale de la formation
Formation sur site client | Tarif INTRA ENTREPRISE :1500 €HT par jour de formation pour le groupe + déplacement sur site client
Formation à distance / E-Learning / Classe virtuelle / Visio conférence | Tarif :1300 €HT par jour de formation
Répartition pédagogique: 40% théorie / 60% pratique
En centre de formation | Tarif INTER ENTREPRISE: 1000 €HT par personne pour la durée totale de la formation
Formation sur site client | Tarif INTRA ENTREPRISE :1500 €HT par jour de formation pour le groupe + déplacement sur site client
Formation à distance / E-Learning / Classe virtuelle / Visio conférence | Tarif :1300 €HT par jour de formation

Financement

Facturation : Sociétés immatriculées en France / Belgique / Luxembourg / Suisse / Canada / Monaco
OU Prise en charge OPCO : OPCO2i – AFDAS – ATLAS – Ocapiat – Uniformation – Constructys – L’Opcommerce – Akto – Opco Mobilités – Opco EP – Opco Santé
Formation NON prise en charge par le CPF (Compte personnel de formation) Ni par POLE EMPLOI

Facture PROFORMA pour les pays : Maroc / Tunisie / Algérie / Congo & RDC / Cameroun / Côte d’Ivoire / Madagascar / Haïti / Sénégal / Burkina Faso / Benin / Guinée / Mali / Togo / Niger / Tchad / Centrafrique / Gabon / Burundi / Rwanda / Djibouti / Guinée Equatoriale / Comores / Vanuata / Seychelles / Mauritanie

SYMBOLISME EN REGULATION

  • La norme alphabétique (signification des lettres d’identification, combinaison de lettres).
  • Les symboles graphiques (liaisons, capteurs, actionneurs, organes de réglage, alarmes et sécurité, SNCC).

 

LECTURE ET ANALYSE DE PLANS EN REGULATION

  • Lecture de schémas de régulation (électrique, pneumatique, PCF).
  • Analyse du fonctionnement.

MOYENS

  • Différents schémas de régulation industrielles.

 

A SAVOIR / POUR RAPPEL : 
  1.  La Régulation Industrielle :
La régulation es procédés industriels regroupe l’ensemble des moyens matériels et techniques mis en œuvre pour maintenir une grandeur physique à régler, égale à une valeur désirée, appelé consigne. Lorsque des perturbations ou des changements de consigne se produisent, la régulation provoque une action correctrice sur une grandeur physique du procédé appelée grandeur réglante.

Dans le cas de la régulation, la consigne est fixée et le système doit compenser l’effet des perturbations, à titre d’exemple, le réglage de la température dans un four, de la pression dans un réacteur, le niveau d’eau dans un réservoir.

Pour le technicien de régulation le terme procédé désigne une partie ou un élément d’une unité de production industrielle ; par exemple un échangeur thermique qui comporte une régulation de température ou un ballon dont le niveau est régulé. Procédé et régulation forment un tout indissociable. Le choix du type de boucle de régulation et leur mise au point impliquent une bonne connaissance du comportement du procédé.

Toute chaine de régulation comprend trois éléments indispensables :
  • L’organe de mesure(capteur + transmetteur) ;
  • L’organe de régulation(régulateur) ;
  • L’organe de contrôle(actionneur).
Il faut commen­cer par mesurer les grandeurs à contrôler. L’organe de régulation récupère ces mesures et les compare aux valeurs souhaitées, plus communé­ment appelées valeurs de consigne. En cas de non-concordance des valeurs de mesure et des valeurs de consigne, l’organe de régulation envoie une commande à l’orga­ne de contrôle (vanne, moteur, etc.), afin que celui-ci agisse sur le processus. Les para­mètres qui régissent le processus sont ainsi stabilisés en permanence à des niveaux souhaités.

L’objectif d’une boucle de régulation est donc de maintenir constant la grandeur contrôlée conformément à la consigne (constante) indépendamment des perturbations. S’il n’y a pas de perturbations, on n’a pas besoin de faire la régulation.

2.Asservissement :

On dit qu’un système est asservi lorsque la grandeur physique qui le caractérise est maintenue à une valeur préréglée et cela quelques soient les contraintes externes au système. En fonction du nom de la grandeur de sortie et du type de fonctionnement, on rencontre les dénominations suivantes : l’asservissement et la régulation.

Un système asservi est un système dit suiveur, c’est la consigne qui varie : exemple ; une machine-outil qui doit usiner une pièce selon un profil donné, un missile qui poursuit une cible. Dans la chaîne de régulationl’organe de mesure, l’organe de régulation et l’organe contrôle constituent le système réglant, tandis que le processus constitue le système réglé.

 Après action du régulateur, deux comportements peuvent être obtenus en automatique :
  • Comportement en régulation : La consigne est maintenue constante et il se produit sur le procédé une modification (ou une variation) d’une des entrées perturbatrices. L’aspect régulation est considéré comme le plus important dans le milieu industriel, car les valeurs des consignes sont souvent fixes. Néanmoins, pour tester les performances et la qualité d’une boucle de régulation, l’automaticien (ou le régleur) s’intéresse à l’aspect asservissement
  • Comportement en asservissement : L’opérateur effectue un changement de la valeur de la consigne, ce qui correspond à une modification du point de fonctionnement du processus. Si le comportement en asservissement est correct, on démontre que la boucle de régulation réagit bien, même lorsqu’une perturbation se produit.
3. Les formes de régulation industrielle :

La régulation en boucle fermée :  Dans ce qui vient d’être dit, la variable de sortie (de la chaîne de régulation), ou grandeur réglant exerce une influence sur la valeur de la variable d’entrée (de la chaîne de régulation) ou variable contrôlée, pour la maintenir dans des limites définies : il s’agit d’une régulation ou d’un asservissement en boucle fermée. L’action de la grandeur réglante sur la variable contrôlée s’opère à travers le “Processus ”qui boucle la chaîne.

Dans une régulation en boucle fermée, une bonne partie des facteurs perturbateurs, y compris les dérives propres de certains composants de la boucle, sont automatiquement compensés par la contre-réaction à travers le procédé. Autre avantage, il n’est pas nécessaire de connaître avec précision les lois, le comportement des différents composants de la boucle, et notamment du processus, bien que la connaissance des allures statistiques et dynamiques des divers phénomènes rencontrés soit utile pour le choix des composants.

La régulation en boucle ouverte : Dans un asservissement en boucle ouverte, l’organe de contrôle ne réagit pas à travers le processus sur la grandeur mesurée (celle-ci n’est pas contrôlée). Une régulation en boucle ouverte ne peut être mise en œuvre que si l’on connaît la loi régissant le fonctionnement du processus (autrement dit, il faut connaître la corrélation entre la valeur mesurée et la grandeur réglant).

Contrairement à un asservissement en boucle fermée, un asservissement en boucle ouverte permet d’anticiper les phénomènes et d’obtenir des temps de réponse très courts. De plus, il n’y a pas de pompage à craindre (car il s’agit d’un système dynamiquement stable). Enfin, l’asservissement en boucle ouverte est la seule solution envisageable lorsqu’il n’y a pas de contrôle final possible.

Les autres formes de régulation : les systèmes de régulation comportent, au lieu des chaînes linéaires ouvertes ou fermées, des ensembles de boucles imbriquées dont tout ou partie peut induire des contre-réactions à travers le processus.
  • Régulation en cascade. L’objectif d’une régulation en cascade est de minimiser les effets d’une ou de plusieurs grandeurs perturbatrices qui agissent soit sur la variable régnante, soit sur une grandeur intermédiaire se trouvant en amont de la variable à régler. Ce type de régulation est intéressant lorsque l’on a affaire à des processus à longs temps de réponse.
  • Régulation mixte. Ce type de régulation est l’association d’une régulation en boucle fermée et d’une régulation en boucle ouverte. Les deux boucles sont complémentaires et elles associent leurs actions pour améliorer la stabilité globale. Ce type de régulation est à mettre en œuvre lorsqu’une perturbation affecte directement la grandeur à régler.
  • Régulation de rapport. Ce type de régulation par exemple pour objectif d’Asservir un débit Q a à un autre débit libre Q1 en imposant entre ces deux débits un facteur de proportionnalité Kd, fixé manuellement ou automatiquement.
  • Régulation split rangeLa régulation split range est un montage particulier utilisant au minimum deux vannes de régulation commandées par le même signal. On a également recours à ce type de régulation lorsqu’Il est nécessaire d’utiliser deux grandeurs réglantes ayant des effets opposés ou complémentaires sur le processus à contrôler.
4. L’Instrumentation industrielle

L'instrumentation industrielle constitue un vaste domaine. Elle regroupe principalement les équipements de terrain et les dispositifs de contrôle (exemple soupapes, vannes) qui permettent de mesurer et de contrôler différents paramètres physiques (température, pression, débit etc ..).Les domaines d'application de l'instrumentation sont nombreux : chimie, pétrole & gaz, électricité etc...

Elle est aussi utilisée dans les aéroports avec des capteurs de balisage permettant d'aiguiller les avions sur les pistes de décollage/atterrissage. La robotique constitue aussi un autre domaine  qui exige des compétences multidisciplinaires dont l'instrumentation et le contrôle-commande.

Un ingénieur en instrumentation industrielle doit avoir de solides bases en électricité et en électronique, il doit connaitre par exemple comment fonctionne un moteur triphasé ou bien un capteur capacitif. Mise à part ces bases il connait et sait manipuler les instruments de mesures (voltmètre, ampèremètre, oscilloscope etc..).

Un exemple simple d'instrumentation est votre système de régulation de chauffage. Un capteur "lit" la température actuelle et la compare avec la consigne. S’il y'a une différence entre les deux valeurs, le système de régulation va augmenter ou abaisser la température : c’est ce que l'on appelle la régulation en automatique.

A l'échelle d'une usine, le même phénomène est appliqué : des capteurs lisent les différentes données de terrain comme le débit, la pression, le déplacement, les vibrations etc. Et les transmettent aux systèmes de contrôle-commande qui vont se charger de réguler ces différentes grandeurs. Dans l'industrie, la commande est souvent effectuée par les automates ou les systèmes numériques de contrôle-commande (SNCC). Vous retrouverez donc comme dispositif de contrôle-commande du matériel des marques ABB, Honeywell, Yokogawa, Schneider, Rockwell, Emerson, Siemens, GE, Invensys Foxboro etc..

5. Le métier d'instrumentiste

Les profils de techniciens ou d'ingénieurs en instrumentation peuvent être variés. Vous pouvez travailler dans la maintenance où vous allez vous occuper de l'entretien et de la maintenance des systèmes de contrôle et des instruments de terrain. Vous pouvez aussi travailler dans la conception, dans ce cas, vous allez vous occuper du dimensionnement des capteurs, le suivi d'installation, la programmation de système de contrôle-commande etc..

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, gants, VAT)

MÉTHODE ET MOYENS

PC et vidéo projecteur. 1 Copie des cours est remise aux stagiaires sur clé USB.

DOCUMENTATION

Toute documentation fournie au stagiaire pendant sa formation est utilisable au quotidien dans l’entreprise au cours de son activité professionnelle.

PÉDAGOGIE

Techniques pédagogiques utilisées sont Participative et Actives.

QUALITÉ

Nous réalisons à chaque fin de formation une évaluation à chaud sur la base des objectifs définis dans la fiche de programme.

SANCTION

Une attestation de stage est délivrée à l’issue de toutes les formations.

Méthode d'évaluation

En contrôle continu et tests de connaissances pour les formations habilitantes.

Formation réalisable en entreprise ou sur les villes suivantes : 

Formations réalisables en entreprise sur les secteurs : 

VILLES : 01- Paris 02- Marseille 03- Lyon 04- Toulouse 05- Nice 06- Nantes 07- Strasbourg 08- Montpellier 09- Bordeaux 10- Lille 11- Rennes 12- Reims 13- Le Havre 14- Saint-Étienne 15- Toulon 16- Grenoble 17- Angers 18- Dijon 19- Brest 20- Le Mans 21- Nîmes 22- Aix-en-Provence 23- Clermont-Ferrand 24- Tours 25- Amiens 26- Limoges 27- Villeurbanne 28- Metz 29- Besançon 30- Perpignan 31- Orléans 32- Caen 33- Mulhouse 34- Boulogne-Billancourt 35- Rouen 36- Nancy 37- Argenteuil 38- Montreuil 39- Saint-Denis 40- Roubaix 41- Avignon 42- Tourcoing 43- Poitiers 44- Nanterre 45- Créteil 46- Versailles 47- Pau 48- Courbevoie 49- Vitry-sur-Seine 50- Asnières-sur-Seine 51- Colombes 52- Aulnay-sous-Bois 53- La Rochelle 54- Rueil-Malmaison 55- Antibes 56- Saint-Maur-des-Fossés 57- Calais 58- Champigny-sur-Marne 59- Aubervilliers 60- Béziers 61- Bourges 62- Cannes 63- Saint-Nazaire 64- Dunkerque 65- Quimper 66- Valence 67- Colmar 68- Drancy 69- Mérignac 70- Ajaccio 71- Levallois-Perret 72- Troyes 73- Neuilly-sur-Seine 74- Issy-les-Moulineaux 75- Villeneuve-d’Ascq 76- Noisy-le-Grand 77- Antony 78- Niort 79- Lorient 80- Sarcelles 81- Chambéry 82- Saint-Quentin 83- Pessac 84- Vénissieux 85- Cergy 86- La Seyne-sur-Mer 87- Clichy 88- Beauvais 89- Cholet 90- Hyères 91- Ivry-sur-Seine 92- Montauban 93- Vannes 94- La Roche-sur-Yon 95- Charleville-Mézières 96- Pantin 97- Laval 98- Maisons-Alfort 99- Bondy 100- Évry

REGIONS : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Corse, Franche Comté, Ile De France (IDF), Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, Nord pas de Calais, Pays de la Loire, Picardie, Poitou-Charentes, Provence Alpes Côtes d’Azur (PACA), Rhône Alpes, Hauts de France, Grand-Est, Normandie, Centre val de Loire, Nouvelle Aquitaine, Occitanie.

DEPARTEMENTS01 – Ain 02 – Aisne 03 – Allier 04 – Alpes-de-Haute-Provence 05 – Hautes-Alpes 06 – Alpes-Maritimes 07 – Ardèche 08 – Ardennes 09 – Ariège 10 – Aube 11 – Aude 12 – Aveyron 13 – Bouches-du-Rhône 14 – Calvados 15 – Cantal 16 – Charente 17 – Charente-Maritime 18 – Cher 19 – Corrèze 21 – Côte-d’Or 22 – Côtes-d’Armor 23 – Creuse 24 – Dordogne 25 – Doubs 26 – Drôme 27 – Eure 28 – Eure-et-Loir 29 – Finistère 2B 2A Corse 30 – Gard 31 – Haute-Garonne 32 – Gers 33 – Gironde 34 – Hérault 35 – Ille-et-Vilaine 36 – Indre 37 – Indre-et-Loire 38 – Isère 39 – Jura 40 – Landes 41 – Loir-et-Cher 42 – Loire 43 – Haute-Loire 44 – Loire-Atlantique 45 – Loiret 46 – Lot 47 – Lot-et-Garonne 48 – Lozère 49 – Maine-et-Loire 50 – Manche 51 – Marne 52 – Haute-Marne 53 – Mayenne 54 – Meurthe-et-Moselle 55 – Meuse 56 – Morbihan 57 – Moselle 58 – Nièvre 59 – Nord 60 – Oise 61 – Orne 62 – Pas-de-Calais 63 – Puy-de-Dôme 64 – Pyrénées-Atlantiques 65 – Hautes-Pyrénées 66 – Pyrénées-Orientales 67 – Bas-Rhin 68 – Haut-Rhin 69 – Rhône 70 – Haute-Saône 71 – Saône-et-Loire 72 – Sarthe 73 – Savoie 74 – Haute-Savoie 75 – Paris 76 – Seine-Maritime 77 – Seine-et-Marne 78 – Yvelines 79 – Deux-Sèvres 80 – Somme 81 – Tarn 82 – Tarn-et-Garonne 83 – Var 84 – Vaucluse 85 – Vendée 86 – Vienne 87 – Haute-Vienne 88 – Vosges 89 – Yonne 90 – Territoire de Belfort 91 – Essonne 92 – Hauts-de-Seine 93 – Seine-Saint-Denis 94 – Val-de-Marne 95 – Val-d’Oise

LUXEMBOURG : Luxembourg Differdange Esch sur Alzette Dudelange Bettembourg

BELGIQUE (Wallonie) : Namur, Charleroi, Liège, Mons, Tournai, Bruxelles (Région Brabant Wallon, Province du Luxembourg, Hainaut, Namur, Liège)

SUISSE : Zurich, Genève, Bâle, Lausanne (Régions Fribourg, Jura, Neuchâtel, Valais, Vaud)

DOM-TOM (DROM-COM) : 971 – Guadeloupe 972 – Martinique 973 – Guyane 974 – La Réunion 975 – Saint-Pierre-et-Miquelon 976 – Mayotte 977 – Saint-Barthélemy 978 – Saint-Martin 986 – Wallis-et-Futuna 987 – Polynésie Française 988 – Nouvelle-Calédonie

MONACO : Monté Carlo

CANADA : Québec / Montréal