nOS FORMATIONS

FORMATION ARI – Port & Utilisation d’un A.R.I en milieu industriel

évaluation en contrôle continu

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, lunettes)

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, bleu de travail adapté au soudage)

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, casque)

Tarifs

En centre de formation | Tarif INTER ENTREPRISE: 450 €HT par personne pour la durée totale de la formation
Formation sur site client | Tarif INTRA ENTREPRISE :1300 €HT par jour de formation pour le groupe + déplacement sur site client
Répartition pédagogique: 30% théorie / 70% pratique
En centre de formation | Tarif INTER ENTREPRISE: 450 €HT par personne pour la durée totale de la formation
Formation sur site client | Tarif INTRA ENTREPRISE :1300 €HT par jour de formation pour le groupe + déplacement sur site client

Financement

Facturation : Sociétés immatriculées en France / Belgique / Luxembourg / Suisse
OU Prise en charge OPCO : OPCO2i – AFDAS – ATLAS – Ocapiat – Uniformation – Constructys – L’Opcommerce – Akto – Opco Mobilités – Opco EP – Opco Santé

Formation NON prise en charge par le CPF (Compte personnel de formation)Ni par POLE EMPLOI

 

PROGRAMME COMPLET :

Introduction et présentation des objectifs de la formation :
– Définition des espaces confinés
– Présentation de l’importance de la maîtrise des risques en
espace confiné
Les risques en espace confine :
– Plusieurs types de risques : chimiques, physiques, incendie,
biologique – Présence de gaz (CO, CO2, H2S, N2) et leurs effets
sur l’homme (asphyxie, intoxication…)
– Le risque incendie-explosion (conditions
d’inflammation/explosion)
– Les risques physiques (chutes, thermiques, fluides…)
Prévention du risque d’intervention en espace confine :
– La démarche de prévention et l’évaluation du risque
– Les procédures (plan de prévention, autorisations de travail,
consignation)
– L’identification des risques (physiques, atmosphériques…)
– Travaux dans les cuves
Risques liés à l’atmosphère :
– Mesures de prévention (ventilation, détecteurs, EPI)
– Risques physiques (chutes…)
– Mesures de prévention (harnais, ligne de vie…)
Les intervenants :
– Exécutant
– Surveillant
Les dispositifs d’urgence :
Partie pratique :
Le port des E.P.I est obligatoire.
– Exercices, harnais, détecteur de gaz, port de L’ARI.

PROGRAMME RESUME : 

  • Introduction à la formation ARI

  • Définition de l’appareil respiratoire isolant ARI

  • Description de l’appareil respiratoire isolant

  • Rappel des notions de bases :

  • Pourquoi l’ARI

  • Contraintes physiologiques

  • Modification du schéma corporel

  • Vie de relation

  • Résistance expiratoire

  • Les différents types de protection

  • Atmosphères non respirables

  • L’appareil Respiratoire Isolant à circuit ouvert

  • Mise en oeuvre de l’appareil

  • Port de l’appareil à l’air libre

  • Parcours dans l’entreprise

  • Procédure de changement de bouteille d’air

Textes réglementaires
En conclusion du dossier médico technique INRS DMT 56 TC 47 il est notifie:
« L’aptitude au port des appareils de protection respiratoire sera renouvelée au moins annuellement, afin de permette au médecin du travail de vérifier l’adaptation du couple porteur équipement et concernera un seul type d’appareil »

REGLEMENTATION :
Article R4222-23
Dans les puits, conduites de gaz, carneaux, conduits de fumée, cuves, réservoirs, citernes, fosses, galeries et dans les lieux où il
n’est pas possible d’assurer de manière permanente le respect des dispositions du présent chapitre, les travaux ne sont entrepris
qu’après vérification de l’absence de risque pour la santé et la sécurité des travailleurs et, le cas échéant, après assainissement de
l’atmosphère et vidange du contenu.
Article R4222-24
Pendant l’exécution des travaux, la ventilation est réalisée suivant les prescriptions de l’article R. 4222-6 ou R. 4222-11, selon qu’il
s’agit d’un local à pollution non spécifique ou d’un local à pollution spécifique, de manière à maintenir la salubrité de l’atmosphère
et à en assurer un balayage permanent, sans préjudice, pour les travaux souterrains, des dispositions des articles R. 4534-43 à R.
4534-49.
Article R.4323-106 du code du travail
L’employeur fait bénéficier les travailleurs devant utiliser un équipement de protection individuelle d’une formation adéquate comportant, en tant que de besoin, un entraînement au port de cet équipement.
Cette formation est renouvelée aussi souvent que nécessaire pour que l’équipement soit utilisé conformément à la consigne d’utilisation
Décret n°93-41 du 11 janvier 1993 issues de légifrance

Formation respectant la norme Européenne EN137 lié à l’utilisation des EPI type A.R.I

  • Personnel concerné par le port de l’appareil respiratoire isolant (ARI) à circuit ouvert en intervention ou au poste de travail
  • Personnel ayant à effectuer une intervention en atmosphère irrespirable de façon occasionnelle
  • Personnel appelé à être équipier de seconde intervention
  • ARI incendie – milieu confiné et/ou chimique

Se former c’est :
C’EST AUSSI … Mettre en œuvre des techniques, utiliser et entretenir du matériel et respecter les règles de sécurité.
Connaître les notions simples des atmosphères non respirables et reconnaître les signes des contraintes physiologiques dues au port de L ’A.R.I.C.O
Pourquoi une formation à l’utilisation de l’A.R.I.
EVACUATION INTERVENTION OUTIL DE TRAVAIL L’APPAREIL RESPIRATOIRE ISOLANT A CIRCUIT
OUVERT (A.R.I)
– à se connaître
– Connaître ses capacités
– connaître l ’appareil Apprendre :
• Mis à part le côté législatif de la formation il est bon de noter que la technique du port de l’appareil respiratoire isolant ne s’apprend pas dans les livres et présente des contraintes et des risques non négligeables et réels.
• Ainsi le porteur doit prendre conscience des problèmes physiologiques liés à l’utilisation d’un tel équipement.
• Il doit aussi découvrir ses propres limites et apprendre à se contrôler, dans un seul but : garder sa lucidité !
• Les travailleurs utilisant un équipement de protection individuelle doivent bénéficier d’une formation adéquate comportant, en tant que de besoin, un entraînement au port de cet équipement de protection individuelle.
• Cette formation doit être renouvelée aussi souvent que nécessaire pour que l’équipement soit utilisé conformément à la consigne et aux instructions d’utilisation (C. trav. , art. R. 233-44).

LES CONTRAINTES PHYSIOLOGIQUES PERTURBATIONS SENSORIELLES.
– Rotation, flexion et extension du tronc et de la tête.
– La circonférence au niveau thoracique, 50 à 60 % en plus avec l ’A.R.I.
– Création d ’un ballant avec l ’A.R.I.
DEFICIT SENSORIEL
Vision diminuée – le masque 120°
– buée sur écran ou fumée
– L ’acuité auditif – bruit de la bouteille
– Perte de l ’odorat -masque, odeur de gaz, etc.…
– Perception des rayonnements faciale.
VIE DE RELATION
– Communication très difficile
LE POIDS DE L ’APPAREIL
– Pénétration plus ou moins aveugle.
– Anxiété avant la nature de l ’opération.
– Sujet jeune et inexpérimenté.
– Manque d ’entraînement à l ’ A.R.I.
– Nature même de l ’ intervention (victimes, chaleur, bruit, fumées, gaz, feu, etc…
REMEDES
– Entraînement régulier au port de l ’A.R.I.
– Il ne marche plus de la même façon.
– Il se baisse plus difficilement.
– Les déplacements verticaux deviennent pénibles.
– Il donne une augmentation de la fréquence cardiaque et donc une fatigue plus précoce.
LE STRESS EMOTIF
CAUSES
L’air chargé de particules. Gaz toxiques.
Manque d’oxygène Fumées d’incendie :
– CO -CO² -Acide chlorhydrique
-Acide cyanhydrique
EXEMPLE : 1 Kg de PVC dégage 280 litres acide chlorhydrique.
EXEMPLE : 1 Kg de polyuréthanne dégage 5 à 6 litres d ’acide cyanhydrique
LES ATMOSPHERES NON RESPIRABLES

 

Appareil respiratoire isolant ARI

L’appareil respiratoire isolant à circuit ouvert (ARICO) s’utilise en atmosphère non respirable, lorsque la teneur en oxygène est faible et présente un risque d’anoxie (présence de gaz asphyxiants ou de fumées), en présence de gaz très toxiques ou lorsque la concentration en polluant est supérieure à 60 fois sa valeur limite d’exposition (VME).

C’est l’EPI (équipement de protection individuel) de prédilection des sapeurs pompier pour les interventions au feu, lorsque l’air devient irrespirable pour cause de fumées asphyxiantes ou toxiques. L’utilisation d’un ARI n’est pas chose anodine : un certificat médical d’aptitude et une formation au port de l’ARI sont obligatoires.

L’appareil respiratoire isolant à circuit ouvert (ARICO)

Plusieurs équipements indispensables composent l’appareil respiratoire isolant :

Le harnais : il s’agit de la pièce centrale de l’équipement. Il permet de retenir la bouteille d’air comprimé et dispose du système de double détente, du manomètre de contrôle de l’air disponible et du sifflet basse pression pour prévenir l’utilisateur lorsque la bouteille est presque vide. Il possède généralement un rembourrage pour apporter plus de confort lors de l’utilisation.

La bouteille d’air comprimé : elles existent en différentes tailles en fonction de la durée d’utilisation nécessaire (200 ou 300 bars). Elles peuvent également être en fibre de carbone afin d’alléger considérablement son poids, même si le standard reste la bouteille en acier.

La pièce faciale : le masque complet équipé du dispositif de soupape à la demande. Il en existe de nombreux types, masque complet à harnais ou à filet, avec ou sans fixation F1 (casque pompier), etc. La pièce faciale (le plus généralement un masque complet) étant essentiellement fonction du secteur d’activité concerné et du risque encouru.

L’appareil respiratoire isolant à circuit fermé (ARICF)

Contrairement aux ARICO, il existe également des appareils respiratoires isolants à circuit fermé (ARICF), dans lesquels l’air circule en boucle fermée, c’est-à-dire que le porteur respire toujours le même air retraité et enrichit en oxygène.

L’air expiré (dans un sac) est purifié (le dioxyde de carbone étant piégé par un produit chimique) et enrichit en oxygène : le complément entre la teneur en oxygène de l’air expiré et l’air respirable étant fourni chimiquement (super oxyde de potassium – KO2) ou simplement par apport d’oxygène (bouteille d’oxygène pur).

Comme pour les ARICO classiques, il existe deux catégories d’ARICF (circuits fermés) : les appareils respiratoires isolants pour les interventions sur site et les dispositifs de secours pour les évacuations d’urgence (appelé également masque auto-sauveteur ou masque de fuite).

L’ARI de secours ou d’évacuation

Particulièrement simple, aisé et rapide à mettre en œuvre l’ARI de secours ou d’évacuation offre de l’air respirable non contaminé sur une durée déterminée (généralement assez courte de 20 à 30 minutes) permettant l’évacuation d’urgence en toute sécurité. Il ne peut être utilisé que dans le cadre d’une évacuation d’urgence, en aucun cas pour intervenir sur site ou secourir une personne en difficulté.

Venir en formation muni de ses EPI (chaussures de sécurité, gants, VAT)

MÉTHODE ET MOYENS

PC et vidéo projecteur. 1 Copie des cours est remise aux stagiaires sur clé USB.

DOCUMENTATION

Toute documentation fournie au stagiaire pendant sa formation est utilisable au quotidien dans l’entreprise au cours de son activité professionnelle.

PÉDAGOGIE

Techniques pédagogiques utilisées sont Participative et Actives.

QUALITÉ

Nous réalisons à chaque fin de formation une évaluation à chaud sur la base des objectifs définis dans la fiche de programme.

SANCTION

Une attestation de stage est délivrée à l’issue de toutes les formations.

Méthode d'évaluation

En contrôle continu et tests de connaissances pour les formations habilitantes.

Formation réalisable en entreprise ou sur les villes suivantes : 

FRANCE : Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Étienne, Toulon, Dijon, Nîmes, Angers, Villeurbanne, Saint-Denis, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Brest, Tours, Limoges, Amiens , Metz, Boulogne-Billancourt, Besançon, Orléans, Belfort, Mulhouse, Saint-Denis, Rouen, Argenteuil, Caen, Montreuil, Saint-Paul, Nancy, Roubaix, Tourcoing, Nanterre, Avignon,
Vitry-sur-Seine, Créteil, Dunkerque, Poitiers, Châlons-en-Champagne, Reims, Troyes, Charleville-Mézières, Epinal, Colmar, Thionville, Saint-Avold, Bar-Le-Duc, Ajaccio (Normandie, Lorraine, Bretagne, Nord-Pas-de-Calais, Ile de France, Picardie, Champagne Ardenne, Alsace, Pays de la Loire, Centre, Bourgogne, Franche Comté, Poitou Charentes, Limousin, Auvergne, Rhône-Alpes, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte-D’azur, Grand-Est, Hauts-de-France, Corse, Occitanie) SDF disponibles sur les départements : Moselle, Meurthe & Moselle, Meuse, Vosges, Marne, Haute Marne, Aube, Ardennes, Haut-Rhin, Bas-Rhin)

LUXEMBOURG : Luxembourg Differdange Esch sur Alzette Dudelange Bettembourg

BELGIQUE (Wallonie) : Namur, Charleroi, Liège, Mons, Tournai, Bruxelles (Région Brabant Wallon, Province du Luxembourg, Hainaut, Namur, Liège)

SUISSE : Zurich, Genève, Bâle, Lausanne

DOM-TOM (DROM-COM) : Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte, Polynésie française, Nouvelle-Calédonie.